Très jeune, Jean-Simon Bégin découvre sa première et principale passion : la création. Grandissant aux côtés de figures artistiques, Jean-Simon a la chance d’exploiter ses talents en art. Encouragé à les cultiver, il entame, en 2007, une formation en graphisme au Cégep de Sainte-Foy. Ses études et son cheminement personnel le conduisent vers l’examen de différentes avenues créatrices : le dessin, la photographie, la musique et la peinture - moyen plastique révélateur pour l’artiste.

En février 2010, à peine âgé de 19 ans, il organise sa première exposition de tableaux « Contemplation », et ce, avec franc succès ; une quarantaine d’oeuvres y ont trouvé preneurs. Il participe ensuite au festival local Découvr’art, où il remporte le choix des juges dans la catégorie prix du comité jeunesse de la relève artistique. Il obtient également 4 prix et reconnaissances de son milieu, dont le prix coup de coeur de ses pairs au Symposium Plaines Couleurs de la ville de Québec, ainsi que le premier prix « reconnaissance du public » au Symposium de peinture de Baie-Comeau. En 2015, sa passion pour la photographie l’amène à examiner de près la faune et la flore du Nord du Québec. Voilà qu’une série de photos est créée et, parmi laquelle, se retrouve, en 2016, une image gagnant le grand prix pour figurer à la page frontispice du magazine québécois Nature Sauvage, de l’édition Hiver 2016-2017.

JEAN-SIMON BÉGIN

PEINTURE

https://www.nivunicornu.com/boutique/les-artistes-ni-vu-ni-cornu/jean-simon-begin-artiste-ni-vu-ni-cornu.html
GALERIE
EN LIGNEhttps://www.nivunicornu.com/boutique/les-artistes-ni-vu-ni-cornu/jean-simon-begin-artiste-ni-vu-ni-cornu.html

Le médium à l’huile est la matière première de Jean-Simon en peinture. Il le travaille en couches superposées, au moyen d’un outil spécifique qui vient compartimenter la matière : le couteau. L’outil permet à l’artiste une gestualité franche, mais retenue qui fragmente la surface des tableaux en un jeu de proportions et de volumes. Ses esquisses, préalablement réalisées sur le canevas vierge à l’aide d’un crayon graphite, apparaissent clairement sous les lignes de forces marquées et structurées par des éclats anguleux de couleurs ; dirigeant l’oeil du spectateur vers un point de fuite ou une ligne d’horizon. Une construction de l’espace s’effectue d’abord, pour ainsi rendre un ensemble cohérent et près de la réalité.

GALERIE D’ART